Skip to main content
EN
EN
Main Content
Nouvelles
Nouvelles

La Fondation : salubrité des aliments en Éthiopie

Kids with seeds

Un don de 25 000 $ aide à améliorer la salubrité des aliments, à renforcer les pratiques agricoles et à appuyer la croissance économique dans la région éloignée et mal desservie du Benishangul-Gumuz

Le 3 octobre 2017 – Aliments Gay Lea est ravie d’annoncer officiellement que la Fondation Gay Lea a fait don de 25 000 $ à la Canadian Physicians for Aid and Relief (CPAR) à l’appui de la phase 2 du projet en Éthiopie Fighting Hunger – Benishangul-Gumuz Food Security and Economic Growth (BSG-FSEG) de cet organisme sans but lucratif.

Le projet BSG-FSEG vise à améliorer la salubrité des aliments ménagers et à appuyer la croissance économique de la région du Benishangul-Gumuz en Éthiopie, un secteur éloigné et mal desservi de ce pays, près de la frontière du Soudan. La phase 1, qui s’est déroulée de 2010 à 2015 en partenariat avec des ONG canadiens et internationaux, a apporté d’impressionnants progrès. Toutefois, sont demeurés des enjeux liés à la production agricole, la malnutrition infantile et la dégradation des ressources naturelles. La phase 2 a été lancée par CPAR en 2016 pour élargir l’intervention et poursuivre sur la base des progrès réalisés.

« Lorsque CPAR nous a approchés en 2016, nous avons appris qu’il existe bon nombre d’enjeux contribuant à la pauvreté et à la malnutrition au BSG, dont une mauvaise variété de semences, un manque de formation en pratiques agricoles et diverses maladies des cultures et du bétail, déclare Gerry Van den Hengel, président de la Fondation Gay Lea. Avec l’appui de la Fondation Gay Lea, CPAR a pu prolonger le projet BSG-FSEG et mettre en place des travailleurs formés en développement pour renforcer la capacité de la région à appuyer sa propre croissance économique. »

La phase 2 du projet BSG-FSEG inclut trois grandes interventions : production agricole et rehaussement de la productivité (par la multiplication des semences), éducation et formation en nutrition (axées sur les enfants de moins de cinq ans), et développement du marché par l’entremise de coopératives. Le financement de la Fondation Gay Lea a été spécialement axé sur l’établissement de nouvelles coopératives et le renforcement des coopératives actuelles.

Dans sa première année de mise en œuvre, le projet BSG-FSEG étendu a apporté un bon nombre de résultats prometteurs. D’avril 2016 à mai 2017, le projet Fighting Hunger a signalé ce qui suit :

Revenus plus importants par le biais de coopératives : Huit groupes de production de semences ont été transformés en trois coopératives dont les membres peuvent vendre à prix équitable des semences, des récoltes et des aliments transformés. Grâce à la formation fournie sur la manipulation et l’entreposage des produits, les membres ont aussi recueilli et bien entreposé plus de 10 000 kg de grains pour une vente future à prix plus élevés.

Disponibilité accrue des semences : La quantité de semences disponibles est passée de 2 103 kg distribués à 49 200 kg, dont près de 70 % ont été certifiées. La productivité moyenne des récoltes a connu une hausse d’autant que 27 %.

Nutrition améliorée des enfants : Deux cent quarante-deux mères et leurs enfants mal nourris ont signalé une nutrition améliorée grâce aux connaissances acquises dans le cadre de séances de formation organisées au sujet de pratiques d’alimentation nutritive. Cent quatre-vingt-douze enfants mal nourris ont atteint un poids acceptable selon leur groupe d’âge.

Ces résultats se traduisent en une salubrité accrue des aliments et une amélioration des conditions de vie : en effet, les agriculteurs ont un plus grand accès aux aliments pour leur famille et des revenus plus importants venus de la vente des récoltes excédentaires leur permettant de régler leurs prêts agricoles, de couvrir les dépenses de leur foyer et de payer les frais de scolarité de leurs enfants.

« La phase 2 du projet BSG Food Security and Economic Growth démontre un bon nombre de résultats prometteurs, qui viennent directement de la résilience et du travail acharné des gens dans les collectivités que nous appuyons dans la région du BSG en Éthiopie, déclare Dusanka Pavlica, directrice générale de CPAR. Nous n’aurions pas pu réaliser ces objectifs sans le soutien généreux et le don de la Fondation Gay Lea. »

À propos de la Fondation Gay Lea

La Fondation Gay Lea est l’organisme de bienfaisance enregistré officiel et un forum collaboratif pour Aliments Gay Lea et ses membres, dirigeants et employés pour appuyer les familles et les collectivités dans le besoin. Depuis l’acquisition de son statut caritatif en 2014, la fondation a fourni plus de 520 000 $ en soutien financier pour des projets d’éducation, de soulagement de la pauvreté et de bien-être communautaire au Canada et autour du monde. La principale source de financement de la fondation est un don annuel de 100 000 $ de la part d’Aliments Gay Lea, un montant qui est étoffé par des dons personnels de tous les coins de la grande famille Aliments Gay Lea. Les demandes de financement sont évaluées deux fois par année par le conseil d’administration de la fondation, composé de dirigeants de Gay Lea, de délégués, des membres producteurs laitiers et d’employés.

La Fondation Gay Lea est fière d’avoir appuyé le projet Ukerewe Farmers Field School de CPAR dont le but était d’améliorer la santé, la nutrition et le bien-être économique des agriculteurs en milieu rural vivant à l’île Ourékéoué en Tanzanie, d’août 2014 à juillet 2016.

À propos de Canadian Physicians for Aid and Relief (CPAR)

Fondé en 1984 en réaction à la famine en Éthiopie, Canadian Physicians for Aid and Relief (CPAR) est un organisme sans but lucratif travaillant en partenariat avec des collectivités vulnérables et divers organismes pour surmonter la pauvreté et bâtir des communautés saines en Afrique. CPAR appuie les efforts communautaires pour traiter les éléments déterminants de la santé par l’entremise d’un accès amélioré aux soins de la santé primaires, à des aliments nutritifs en quantités adéquates, à de l’eau propre, à une hygiène et un assainissement améliorés et au développement de conditions de vie durables. CPAR a bureaux extérieurs en Éthiopie, au Malawi et en Tanzanie, entièrement pourvus en personnel et gérés par des personnes natives de ces pays. Visitez www.cpar.ca pour en apprendre davantage.

Personne-ressource :

Robin Redstone, directrice des communications
Aliments Gay Lea Co-operative Ltd.
rredstone@gayleafoods.com
(905) 283-5208

Aruna Aysola, directrice du développement et des communications
Canadian Physicians for Aid and Relief
aaysola@cpar.ca
416-362-2727 x36


Voir toutes les nouvelles
Découvrez plus de détails
Vous pouvez vous désabonner à tout moment.
Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.
Merci de vous être abonné.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment.Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.